06.19.41.44.63

La tourbe, les hommes et un certain esprit de Noël

BLOG
Gilles
30/06/2021
Temps de lecture 5:56
Aucun commentaire

Introduction

L’hiver est là, la neige aussi. Il ne manque plus que les stations de ski puissent ouvrir et le tableau sera complet. Pas sûr que ça arrive de sitôt en ce moment ! De quoi avoir très envie de se mettre devant de la cheminée, un bon vieux plaid écossais sur les genoux et un bon bouquin. Aujourd’hui j’avais envie de parler des whiskies à déguster en cette saison. La tourbe évidement peut être présente. Avec ses arômes de cheminée, de suie, de viande grillée, ce côté médicinal. Ce type de whisky se trouve pour l’essentiel sur l’Ile de Islay. Islay est située à l’est de l’écosse sur une ligne Edimbourg – Glasgow qui coupe à peu près les Lowlands des Highlands. Si aujourd’hui cette ile est connue de tous les passionnés de whisky et bien au-delà c’est pour ces distilleries célèbres et ces jus tourbés, fumés. Ardbeg, Laphroaig, Lagavulin, Caol ila, Bruichladdich , Kilchoman, Bunnahabain, Bowmore ! Sans oublier la mythique distillerie fermée depuis, Port Ellen, dont les meilleurs jus se vendent aujourd’hui à des centaines de milliers d’euros. Tout ça sur une ile de moins de 620 KM 2. Il faut bien ça pour ce paysage rude où quand le Loch Indaal se met à rugir, ça peut faire des vagues sans mauvais jeu de mot. Une raison de plus pour se mettre au chaud et pourquoi pas relire et relire encore les « Christmas carol » de Dickens ! Au début quand son neveu lui dit : « Je vous souhaite un gai Noël ; mon oncle et que Dieu vous garde ! » la réponse de Scrooge ne se fait pas attendre : « Bah ! Sottise ! » Peu d’espoir que le vieux bonhomme se dégèle en cette période de fête !


Au coin du feu

De quoi reprendre une gorgée de cet Ardbeg Corryvreckan du nom du troisième plus grand maelstrom du monde, sorte de tourbillon géant assez impressionnant à regarder. Qu’est-ce que j’aimerais me retrouver assis dans une des voitures du "Jacobite Steam Train", le train le plus célèbre du cinéma, vous savez, celui d’Harry Potter, qui part direction Poudlard et son pont légendaire, le viaduc de Glenfinnan, situé dans les Highlands. Assis en contemplant ce paysage, au chaud derrière la vitre et lire en attendant l’arrivée à Mallaig ce petit port écossais avec l’ile de Skye juste en face. Je remets une bûche de bois dans le feu et je me demande à ce moment-là est-ce que j’aimerai toujours autant cette odeur de tourbe, si je la mettais dans la cheminée. La tourbe c’est une matière organique issue de la décomposition de matière végétale. On la prélève dans les tourbières qui sont présentes un peu partout, y compris en France. Ça devient un combustible lorsque l’on fait sécher cette tourbe. Elle est connue depuis longtemps dans les iles écossaises comme le combustible par excellence pour les cheminées du foyer familiale. Les distilleries utilisent la tourbe pour sécher le malt. Ah oui ; vous le savez surement mais le whisky tourbé c’est en fait le malt qui est tourbé dans le fameux Kiln ces toits en pagodes typiques des distilleries écossaises. C’est là qu’on va effectuer le touraillage du malt c’est-à-dire le séchage. Ça donne un gout fumé, terreux, iodé, etc… en fonction des composants.

C’est en général caractérisé par le nombre de phénols en PPM (part par million). Bref, mon Corryvreckan stagne à environ 50 PPM avec un ABV de 57.1 % qui est le degré d’alcool (Alcool By Volume). Les whiskies les plus tourbés peuvent frôler les 300 PPM !

L'esprit anglais va bien au whisky

De quoi réchauffer le cœur de ses britanniques décrit non sans humour par Anthony Trollope dans sa série de roman « Les Chroniques du Barsetshire » Ceux qui connaissent apprécieront !

En voici un extrait savoureux parmi tant d’autres « Compte tenu de ce que nous sommes tous enclins à parler des autres, et pas toujours, loin de là, dans un esprit très charitable, il est singulier que nous soyons si peu portés à penser que les autres peuvent dire du mal de nous, et que nous soyons si fâchés et heurtés quand nous savons de source sûre qu’ils l’ont fait. Il n’est pas exagéré de dire que nous parlons tous à l’occasion de nos amis les plus chers en des termes qui ne plairaient guère à ces amis si chers, s’ils parvenaient à leurs oreilles, et que nous nous attendons néanmoins à ce que ces mêmes amis parlent invariablement de nous comme s’ils fermaient les yeux sur toutes nos tares et s’extasiaient sans cesse devant toutes les nuances de nos vertus. »

Ça me fait penser que Scrooge lui, en est déjà à son troisième esprit qui est venu le visiter. Il a déjà bien changé depuis le début de l’histoire. Reste la conclusion. Avant ça, je me sers un verre de Laphroaig 10 Yo CS. Le « CS » signifie « Cask Strenght » c’est à dire « brut de fût » à son degré naturel en somme. Personne n’a rajouté d’eau pour diminuer sa puissance en bouche. Pour mémoire, l’eau est le seul ajout autorisé avec le colorant alimentaire caramel E150.

Ce Laphroaig sent bon la cerise, l’huile de tourbe, le coté médicinal qui me réchauffe en cette soirée. Je sens le goudron, l’olive noir, la cendre. C’est huileux, corpulent. Slainte (santé en écossais). Je me rappelle que mon premier whisky qui m’a fait aimer le whisky, c’est à dire autres chose que le J-B que tu bois en boite de nuit, c’est le classique Caol ila 12 ans d’âge. A ce moment-là une certaine euphorie me gagne, sans doute liée au développement d’endorphine que procure l’alcool. Pas de problème je suis chez moi et aucune intention de sortir, de toute façon les restaurants et les bars sont fermés !

L’écosse, l’Angleterre, Scrooge, Trollope et les whiskies me rendent nostalgique d’un certain art de vivre, d’un certain état d’esprit. Les atmosphères hors du temps du peintre John Atkinson Grimshaw avec son ambiance brumeuse comme le tableau de « Westminster » ou « Nightfall on the Thames » ou encore « le Parlements de Londres » de Claude Monet, tableau absolument magnifique. Je suis comme « le Voyageur contemplant une mer de nuages » de Caspar David Friedrich quand je me promène sur les Ports du bassin en hiver au lever du soleil. Je sursaute ! Je m’étais assoupi. Bon, il devient quoi Scrooge à la fin. Je relis la fin même si je la connais. Cette fois-ci contrairement aux tableaux cités il n’y a pas de brume, pas de brouillard mais un froid clair, éclatant, un de ces froids qui vous égayent et vous ravigotent ! « Quel jour sommes-nous demanda-t-il à l’enfant ? aujourd’hui ? demanda l’enfant. Mais c’est Noël ! 

Comment ça se termine ?

À la fin heureusement Tiny TIM ne mourût pas. Je finis mon verre et m’en ressers un. Le dernier ? Pas sûr. Comme le livre se finit et comme je suis étourdi et un peu ivre, je reprends les mots de fin de Scrooge : « un joyeux Noël à tout le monde ! Une bonne et heureuse année à tous ».

Faites découvrir cet article à vos amis sur :

Ce message d’erreur n’est visible que pour les administrateurs de WordPress

Erreur : aucun flux avec l’ID 1 n’a été trouvé.

Veuillez aller sur la page de réglages d‘Instagram Feed pour connecter votre compte.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ils ont aimé et ils le disent

Excellent
Basée sur 13 avis
colin Laheux
colin Laheux
14/09/2023
Super moment partagé ! Gilles connait parfaitement ses différents whisky. Il nous transmet sa passion, que l'on soit amateur ou non ! Merci encore.
Leo Goi
Leo Goi
21/07/2023
Une excellente expérience de dégustation avec Gilles qui a su nous communiquer sa passion du Whisky ! L'alternance entre discussions, whisky et amuse-bouche a rythmé cet agréable moment
Kevin Fernandes
Kevin Fernandes
05/06/2023
Le sens du whisky que dire !!! Une dégustation des plus fantastique... Gilles une personne passionné et on le ressent pendant toute la présentation de la dégustation, sans parler des amuse bouche de qualité qui ressort encore plus la manière d'apprécier un bon whisky. On as adoré en apprendre plus sur la manière de déguster un bon whisky, les différents whisky existent et surtout la présence de Gilles. Le groupe de 7 du samedi 3 juin ( enterrement de vie de garçon) Encore merci Gilles et je l'espère une prochaine fois.
adil mamdouh
adil mamdouh
27/05/2023
Une dégustation plaisante intéressante et très conviviale. Merci Gilles pour ce beau moment je recommande fortement
guigui greffe
guigui greffe
27/05/2023
Gilles nous a fait une présentation de luxe, la dégustation était excellente.
Philippe VEILLON
Philippe VEILLON
27/12/2022
Je viens de terminer une dégustation avec Gilles de "Le sens du whisky". Son approche est passionnante. Il est également très passionné et la dégustation et vraiment au top. Je vous le conseille à 100 % ; que ce soit pour des dégustations entre amis, des afterwork , des enterrements de vie de garçon , des repas entre collègues , des repas avec des partenaires d' entreprises , ... . Personnellement c'était pour l'anniversaire de ma mère ; elle a adoré. Merci Gilles.
Elizabeth Dangas Poniatowski
Elizabeth Dangas Poniatowski
22/08/2022
Une expérience absolument phénoménale dans le cadre d'un anniversaire surprise !! La prestation de Gilles Biedermann est au top. C'est un grand professionnel ! La 20aine d'invités (dont beaucoup de septuagénaires et certains du milieu du vin) ont été bluffé par la performance et la démonstration de Gilles. Il est captivant et connait excessivement bien son secteur d'activité. A recommander sans nul doute !! C'est un cadeau à faire ou une soirée à organiser, c'est original et ça sort vraiment des sentiers battus. Les gens sont emballés. A refaire très bientôt avec d'autres participants en ce qui me concerne !
lyderic sfd
lyderic sfd
08/06/2022
Super moment, très pédagogue et il transmet sa passion, c'était un vrai plaisir. Une prestation au top
Bruno Cormier
Bruno Cormier
16/05/2022
Très sympathique dégustation à domicile pour un EVG. Gilles nous a tout appris en prenant le temps de nous faire déguster une large variété de whisky, avec de petits amuse-bouches très bien choisis pour les accompagner. Beaucoup de découvertes dans un petit tour du monde du whisky, ce fut très instructif sur son processus de fabrication ! Une expérience à faire !
Arthur Lapierre
Arthur Lapierre
29/03/2022
Nous avons passé un très bon moment pendant un EVG. Autant débutants et amateurs dans les convives et nous avons passé un excellent moment avec des choses à apprendre et de belles découvertes. Merci beaucoup

Bassin d'Arcachon

Gardez le contact

06 19 41 44 63
lesensduwhisky@gmail.com
Contact

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. A consommer avec modération. Interdit aux moins de 18 ans.

Design by